Image

Lili Women Festival !!!

Depuis quelques années maintenant, Abidjan est devenue la capitale incontournable d’évènements artistiques, que ce soit pour la danse, le théâtre, la musique ou les expositions d’œuvres d’art.

Cette semaine encore, la perle des lagunes va vibrer aux rythmes des compétences artistiques. Du 21 au 23 Juin 2017, Le Bao Café accueillera en son sein, le premier festival artistique 100% féminin, dénommé « Lili Women Festival ». Festival initié par la talentueuse Shayden. Elle est artiste auteur, compositeur, interprète, passionné d’art et de développement humain.

Le « Lili Women Festival » est mis en place afin de favoriser l’entraide entre les artistes féminines. C’est aussi permettre aux débutantes de collaborer avec les devancières et surtout faire la promotion du genre féminin dans tous les secteurs artistiques. Le Lili Women Festival, c’est tout simplement l’art au féminin.

« Par le biais de ce festival, je veux rappeler aux public ivoirien que la Côte d’ivoire regorge de talents féminins, et que nous sommes des actrices importantes pour le développement de notre pays. » – Shayden

Rappelons-le, « Lili » vient de « liliwonnon » en bété dialecte de l’ouest de la Côte d’Ivoire et ce mot signifie « Femme d’avenir ». Le «Lili Women Festival », c’est le rassemblement de toutes les femmes qui sont l’avenir du milieu artistique ivoirien.

Toutes les infos sont par ici : Lili Women Festival

Publicités
Galerie

Immortelles … #TEDxGrandBassam

14882257_636102929901325_7293730548386231500_o.png

Je suis née femme, je suis née différente, je suis belle, je suis née pour vaincre, pour gagner et je vais gagner.

Ce sont les mots de Bacôme NIAMBA, l’une des speakers au TEDxGrandBassam qui s’est tenu le samedi 21 Janvier 2017, au centre culturel JEAN BAPTISTE MOCKEY.
Encore une fois, c’était un évènement riche en conseils. Comme d’habitude, les speakers se sont succédé sur le plateau afin de livrer à chacun des participants, les recettes qui les ont aidés à devenir et faire ce qu’ils sont et ce qu’ils font. Discours différents, mais un message unique : avoir des valeurs et les respecter.

Tout au long de son speech impressionnant, Bacome NIAMBA a fait le pont entre sa vie dans les quartiers et cours communes d’Abobo jusqu’à la scène. Tout au long de son parcours, elle se souvenait à chaque fois des mots de sa mère :

Ne regarde pas les circonstances dans lesquelles nous sommes, lèves la tête, le soleil brille pour tout le monde et tu vas briller.

Elle a affronté la vie avec des valeurs jusqu’à obtenir la victoire. Car nous sommes nés pour vivre et vaincre. Et pour y arriver, il faut avoir des valeurs et avancer avec elle pour atteindre la victoire.

« Vivre, Vaincre, Victoire. Il n’y a pas de pont entre ces v qui forment une courbe. Il faut descendre dans la vallée pour remonter vers le bonheur. Tout réussi à celui qui croit, persévère et qui a la discipline. C’est de cette façon que l’on peut devenir immortel. »

Laurence N’GUESSAN ou Coach Lola au travers de son message nous a donné les voies et moyens pour transformer nos NON en OUI par la qualité de notre communication. Selon elle, il faut parler au cœur et non aux oreilles, tout en étant clair, complet, courtois, cohérent et concis. Et pour elle, la meilleure façon de devenir immortelle c’est : « Lorsque j’aurai aidé des individus à écrire des histoires uniques, immortelles, des histoires avec moins de pleurs et plus de rires, moins de défaites et plus de victoires, moins de non et plus de oui. A cet instant je pourrai dire que je suis immortelle. »

Alain GOUAMENE, ex-international ivoirien et vainqueur de la CAN 1992, quant à lui a retenu de son parcours et de sa vie ceci : «Je n’avais aucun talent, mais j’ai positivé. Je me suis dit que si les autres peuvent le faire, moi aussi je peux le faire. Et je retiens de cette CAN92, le vouloir, vouloir et vouloir réussir. Quel que soit le stress, il faut toujours positiver et avancer. »

Fleur Kassi ZE BI, dont la passion est de pouvoir rendre service sincèrement a dit que son rôle en Afrique c’est de mettre en valeur, la richesse que nous avons dans notre beauté africaine pour que soit pérennisée notre éducation, notre santé etc.

Le professeur Antoine Tako, neuropsychologue, au fil des histoires qu’il a raconté, a fait comprendre la nécessité de donner une place à l’apprentissage non conventionnel. C’est-à-dire que chacun de nous se sent investit d’une mission, celle de transmettre ce qu’il connait et ce qu’il sait faire. Pour lui, Il faut associer le système moderne à ces personnes issues du système non conventionnel afin d’en faire des personnes immortelles.

Jean-Delmas EHUI a demandé à son père pourquoi lui avoir donné le prénom qu’il a. La réponse ne l’ayant pas convaincu, il a décidé de s’appeler RALPH (Rêver, Audace, Labeur, Partage, Héritage.) Car pour lui, il faut rêver, avoir l’audace de réaliser ses rêves, travailler pour cela afin d’en partager les fruits et de laisser un héritage aux générations futures. « Ne cherchez pas à être des hommes de succès mais de valeur. Car le succès tombe mais l’on meurt avec sa dignité et ses valeurs. Qu’allez-vous faire pour que votre histoire traverse le temps et soit immortelle ? ». RALPH.

Dorothy Oger, qui n’a malheureusement pas pu honorer l’évènement de sa présence a tenu à nous gratifier d’un message vidéo dans lequel elle parle d’amour. L’amour de soi, l’amour du prochain.

Samuel SEVI, est un jeune inventeur qui ne veux pas faire partie de ceux qui passent dans le monde mais plutôt de ceux qui marquent le monde.

A’salfo, Lead vocal du groupe Magic System, a su, entre des rires et quelques larmes, montrer que ça n’a pas toujours été facile pour s’en sortir. Et que c’est à force de persévérance, de détermination et de leadership qu’ils ont pu afficher les sourires qu’ils ont aujourd’hui.

Les moqueries et railleries doivent être des éléments catalyseurs pour vous permettre de vous surpasser. La plus belle union c’est lorsque dans une famille ou dans un groupe l’on peut se battre et se réparer après. Aucun être humain ne peut être immortel, par contre ses actions si.

Agnès Kraidy, journaliste de renom à conclut cette série de speech en nous conseillant qu’il nous fallait écrire, écrire pour laisser des traces, écrire pour être IMMORTEL.

Moi aussi, pour être IMMORTELLE, je vais m’atteler à respecter mes valeurs avec persévérance, travail et détermination, jusqu’à atteindre la victoire.

Et vous , qu’allez-vous faire pour être immortels ?